29 juillet 2021 / Fonction publique

Appel à candidature pour le poste de directeur/trice de l'Institut national du service public

Article

Le futur Institut national du service public (INSP), qui sera créé au 1er janvier 2022, constitue un élément central de la réussite de la transformation de l’Etat et de son encadrement supérieur voulue par le Président de la République. En réformant en profondeur le recrutement et la formation tout au long de la vie des cadres supérieurs de l’Etat, l’INSP doit permettre de diffuser au sein de l’Etat une approche renouvelée de l’action publique, en :

  • renouvelant les modalités d’enseignement ;
  • opérant un rapprochement avec le monde académique ;
  • renforçant la dimension européenne et internationale.

L’ordonnance n° 2021-702 du 2 juin 2021 portant réforme de l'encadrement supérieur de la fonction publique de l'Etat confie à l’INSP, qui sera placé sous la tutelle du Premier ministre et du ministre chargé de la fonction publique, cinq missions :

  • assurer le recrutement et la formation initiale des futurs administrateurs de l’Etat et, le cas échéant, d’autres corps comparables ; cette formation initiale reposera notamment sur un tronc commun offert aux élèves des écoles préparant aux fonctions d’encadrement supérieur des trois fonctions publiques ;
  • coordonner l’élaboration et assurer le suivi des programmes de formation continue des cadres de l’État, afin de leur offrir des formations et des programmes d’excellence destinés à accompagner leur parcours professionnel, en particulier un programme de formation aux fonctions de direction pour ceux qui ont vocation à accéder aux emplois de dirigeants de l’État ;
  • développer la transversalité au sein de l’encadrement supérieur de l’Etat mais aussi entre les fonctions publiques, tant au stade de la formation initiale que dans l’offre de formation continue ;
  • renforcer les liens entre les politiques publiques et la recherche et le monde académique, au niveau national comme international ;
  • garantir le rayonnement européen et international du modèle français d’administration ainsi que l’ouverture des hauts fonctionnaires français aux enjeux européens et internationaux.

Le poste de directeur/directrice est à pourvoir à la création de l’établissement à partir du 1er janvier 2022. Le candidat retenu sera désigné préfigurateur/préfiguratrice à compter du 1er décembre 2021.

Profil recherché :

En sa qualité de préfigurateur/trice - directeur/trice, la personne chargée de cette mission de transformation devra posséder l’expérience managériale, la séniorité et les qualifications requises pour diriger au plus haut niveau et coordonner dans une dimension européenne et internationale l'exécution des programmes et des projets de l’Institut national du service public, en particulier :

  • la capacité à mener un vaste projet de transformation pour faire évoluer l’Ecole nationale d’administration vers un établissement intégré de formation initiale et continue pour l’encadrement supérieur de l’Etat, avec des modalités d’enseignement rénovées, tenant compte des transitions environnementale, territoriale et numérique ainsi que des évolutions de la société française ;
  • la capacité à développer une vision stratégique et à en suivre la mise en œuvre et l’évaluation avec un goût marqué pour l’innovation ;
  • la capacité à construire des projets partenariaux et de dimension internationale impliquant une grande diversité d’acteurs de haut niveau issus d’horizons variés ;
  • la capacité à diriger et à fédérer des équipes et des communautés variées pour incarner et représenter l'Institut vis-à-vis de l'ensemble du personnel et de ses représentants, des enseignants et intervenants, des étudiants, anciens élèves, employeurs publics, professionnels et des partenaires institutionnels et académiques ;
  • la capacité à développer les nouvelles attentes vis-à-vis de l’encadrement supérieur (exemplarité, amélioration des pratiques managériales, capacités d’écoute des attentes sociales, connaissance des réalités du monde contemporain et capacité à développer des réponses originales…) ainsi que les attentes des employeurs publics en matière de parcours de formation et d’accompagnement.

Il est donc particulièrement attendu qu’il/ elle possède :

  • une expérience professionnelle réussie de direction ou de responsabilité managériale et stratégique dans un établissement, une institution ou une entreprise. Une expérience dans une entité à vocation pédagogique ou une bonne connaissance du monde universitaire et de la recherche sera valorisée ;
  • une bonne connaissance du secteur public, par sa pratique professionnelle, y compris à l’échelle européenne ou internationale ;
  • une maîtrise courante du français et de l’anglais.

Dossier de candidature :

Les dossiers de candidature devront parvenir, avant le 8 octobre 2021, minuit, par courrier électronique à l’adresse : candidature.insp@transformation.gouv.fr ;

Les dossiers de candidature seront rédigés en français et comprendront :

  • un curriculum vitae détaillé ;
  • une note présentant le projet argumenté du candidat ou de la candidate n'excédant pas dix pages, s’inscrivant dans le cadre fixé dans les interventions du Président de la République et du Premier ministre ;
  • toutes pièces justificatives de la situation administrative ou professionnelle du candidat ou de la candidate.

Modalités de sélection :

Une première sélection des candidatures sera effectuée sur la base des critères établis dans le présent appel à candidatures par le secrétariat général du gouvernement en lien avec le ministère de la transformation et de la fonction publiques.

Un comité d’audition paritaire composée de personnalités qualifiées d’horizon varié, constitué sur proposition de la ministre de la transformation et de la fonction publiques, se réunira pour entendre les candidat(e)s présélectionné(e)s à compter du 11 octobre.

Le directeur ou la directrice sera nommé(e) par décret du Président de la République en Conseil des ministres pour une durée de cinq ans renouvelable.

Déontologie :

Conformément à l’article 11-7° de la loi n°2013-907 du 11 octobre 2013 relative à la transparence de la vie publique, le directeur/la directrice de l’Institut national du service public adressera au président de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique une déclaration de situation patrimoniale et une déclaration d'intérêts, dans les deux mois suivant son entrée en fonction.

Pour les personnes ayant exercé une activité dans le secteur privé au cours des trois dernières années, un contrôle de la compatibilité de cette activité avec les fonctions à exercer sera effectué par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique préalablement à la nomination comme directeur/directrice, en application de l'article 25 octies de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires.

Contact :

Ministère de la transformation et de la fonction publiques
Madame Nathalie COLIN
Directrice générale de l’administration et de la fonction publique
Tél. : 01 40 04 04 04
nathalie.colin@finances.gouv.fr

Partagez sur :

Hôtel de Rothelin-Charolais, Paris @ Service photographique de Matignon

8 septembre 2022 / Fonction publique

Article

7 septembre 2022 / Fonction publique

Article