2 octobre 2020 / Nos actions

Déplacement dans le département de l’Allier

Vidéo

L’exécution dans les territoires de l’action du Gouvernement dans un contexte de relance de notre pays est la clé de sa réussite. Nous n’avons pas droit à l’erreur, et aucun territoire ne doit être oublié. 

Amélie de Montchalin était cette semaine à l’Assemblée Nationale pour défendre un projet de loi qui accélère et simplifie l’action publique, avec des effets très concrets sur le terrain, dès maintenant. Avec ce texte, c’est 99% des décisions administratives individuelles qui ne seront plus prises à Paris, dans les ministères, mais dans les territoires, dans nos préfectures et sous-préfectures, au plus proche du terrain et des Français.

C’est parce que le gouvernement a confiance dans les territoires, que la culture du contrôle qui est trop souvent celle de l’Etat doit laisser place à une culture de l’accompagnement des acteurs de terrain, c’est le cœur même de la mise en œuvre du plan de relance. Mais ce ne sera possible qu’à la condition que les préfets puissent décider rapidement, en concertation directe avec les élus et les entreprises de leurs territoires, sans avoir à en référer constamment à Paris.

Réarmer les territoires pour que l’action publique soit au service du terrain, c’est pouvoir la différencier selon les territoires : ils sont tous différents, et les solutions ne sont pas toujours les mêmes ! Ce droit à la différenciation qui est expérimentée dans plusieurs départements et sera facilitée par la future loi « 3D », c’est permettre aux acteurs locaux d’avoir plus de marge de manœuvre. Ces dispositifs ne sont pas assez utilisés au bénéfice des entreprises et des citoyens : il faut les faire connaître, les dynamiser, les étendre, pour régler tous les problèmes qui peuvent l’être au plus près du terrain.

La simplification, ce ne sont pas des mesures décrétées à Paris dans des tableaux de bord, elle doit partir du terrain, de ce qui bloque et irrite agents et usagers au quotidien. À la Maison de l’Habitat de Vichy où était Amélie de Montchalin, comme dans beaucoup d’autres administrations, la crise sanitaire a conduit les agents publics à s’adapter, afin de répondre aux attentes des usagers. C’est par leurs contributions et leurs remontées de terrain que nous pourrons simplifier efficacement l’action publique. La Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques leur a écrit, et les invite, à leur tour sur le site de mon ministère, à lui écrire sur les obstacles et les blocages qu’ils rencontrent dans leur mission quotidienne

Partagez sur :

Toute l'actualité

16 octobre 2020 / Nos actions
VidéoCabinet de la ministre
2 octobre 2020 / Nos actions
Vidéo
18 septembre 2020 / Nos actions
VidéoCabinet de la ministre
7 septembre 2020 / Transformation numérique de l’Etat
Article
4 septembre 2020 / Nos actions
ArticleCabinet de la ministre