15 février 2021 / Fonction publique

Talents du service public, des mesures concrètes et ambitieuses pour les jeunes

Article

Notre fonction publique doit redevenir le symbole qu’elle a été durant près d’un siècle : un élément fondateur de notre ascenseur social républicain, un lieu de sens et de service de l’intérêt général.
Tous ceux qui aspirent à servir l’intérêt général – qu’ils soient dans les quartiers, dans la périphérie des villes ou dans nos campagnes – doivent avoir cette chance. Il est plus que jamais de notre responsabilité d’aller chercher ces talents partout en France, dans les collèges, les lycées, dans les universités, de lutter contre l’autocensure qui mine leur ambition, de les accompagner vers les concours de notre fonction publique. Notre ambition est de trouver et de former des hauts fonctionnaires qui ressemblent davantage à la diversité sociale et territoriale de notre pays.
Tel est le sens des mesures concrètes que le Président de la République annonce ce jeudi 11 février 2021 à l’Institut régional d’administration de Nantes et que je suis fière de porter. C’est un message d’espoir à notre jeunesse, c’est le signe que la promesse républicaine qui récompense le mérite est bien vivante, que notre fonction publique sait se réinventer pour s’enrichir des talents de 2021, dans toute leur diversité.

Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques

Le plan Talents du service public vise à permettre à chaque jeune d'avoir toutes ses chances d'intégrer la fonction publique.

Ce dispositif ambitieux s'articule autour de deux objectifs :

Ce dispositif ambitieux s'articule autour de deux objectifs :

  • lutter contre l'autocensure face aux concours
    Le déficit d’information sur les métiers, les modalités et les voies d’accès à la fonction publique conduit à une autocensure des jeunes, même lorsqu’ils sont diplômés d’un cursus universitaire. En effet, une étude de 2016 montre que seul un jeune sur dix en cursus universitaire envisage de présenter un des concours de la fonction publique : 21% estiment que ces concours seraient trop sélectifs et 17% qu’ils ne sont pas suffisamment diplômés pour les concours visés.
  • diversifier la haute fonction publique
    Les lauréats des concours externes de la haute fonction publique soins moins divers socialement depuis 15 ans. Par exemple la proportion d’élèves de l’Ecole nationale d’administration (ENA) en 2019 ayant un père ouvrier est de 1%. En comparaison, la proportion d’élèves ayant un père exerçant une profession intellectuelle supérieure est en moyenne de 73%.

À l’Institut national des études territoriales (INET), la proportion d’élèves ayant un père exerçant une profession intellectuelle supérieure est en moyenne de 67%.

Pour renverser cette tendance, Talents du service public déploient plusieurs mesures pour tous les jeunes dans toute la France.

Repérer, orienter et accompagner les talents

 

I. Les Cordées du service public

 

Les Cordées du service public sont la déclinaison pour les métiers de la fonction publique des Cordées de la réussite, dispositif favorisant l’égalité des chances porté par le ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports. Ce dispositif, qui s’appuie sur des partenariats entre des collèges, lycées et des écoles de service public, vise à accroître l’ambition scolaire des jeunes «encordés», à lever l’autocensure, et à les accompagner vers les formations et les concours du secteur public.
Le dispositif est destiné en priorité aux élèves scolarisés en éducation prioritaire ou résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville, aux collégiens et lycéens de zone rurale et isolée, et même à des étudiants en licence.
Les participants bénéficient d’un conseil en orientation personnalisé qui est un puissant levier d’égalité des chances.
Les jeunes des Cordées seront accompagnés par des élèves des écoles de service public ou des fonctionnaires dans leur projet d’orientation et leur découverte des carrières publiques.
Ce programme prendra différentes formes : tutorat, mentorat, stages dans des administrations.

II. Les Prépas Talents

Les Prépas Talents sont destinées aux étudiants boursiers les plus méritants de l’enseignement supérieur pour préparer les concours donnant accès aux postes d’encadrement de la fonction publique. 1700 places seront offertes en 2021.

Ces classes préparatoires seront présentes sur tout le territoire, intégrées soit à des écoles de service public, soit à des universités, à des instituts d’études politiques, ou à des CPAG ou IPAG.  Elles s’appuient sur le réseau existant des classes préparatoires intégrées des écoles de service public, qui offrent actuellement 700 places. Un appel à manifestation d’intérêt est lancé pour les établissements candidats à accueillir ces classes. Les structures intéressées auront jusqu'au 3 mars 2021 pour déposer leur dossier sur le site démarches-simplifiees.fr.

Les étudiants seront sélectionnés sous conditions de ressources et de mérite, sur la base d’un dossier et d’un entretien tenant compte du parcours du candidat, de ses aptitudes, de sa motivation et de son potentiel.

Les équipes pédagogiques des Prépas Talents seront formées de fonctionnaires et hauts-fonctionnaires qui dispenseront des enseignements professionnalisants.
Chaque étudiant bénéficiera d’un tutorat renforcé par des fonctionnaires et hauts-fonctionnaires en postes ou des fonctionnaires stagiaires des écoles de service public, en s’appuyant notamment sur les réseaux associatifs.

Chaque étudiant inscrit en Prépa Talents sera soutenu financièrement pendant sa formation par une bourse dédiée afin de pouvoir se consacrer entièrement à cette préparation exigeante. Il pourra également bénéficier d’un soutien pour le logement ou la restauration.

Un objectif d'au moins deux Prépas Talents par région

 

III. Les Concours Talents

 

Une nouvelle voie d’accès à six concours de la fonction publique (ENA, administrateur territorial, directeur d’hôpital, directeur des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux, commissaire de police, directeur des services pénitentiaires) est ouverte à titre expérimental entre 2021 et 2024. Cette nouvelle voie d’accès est destinée aux élèves des Prépas Talents du service public et des classes préparatoires intégrées des trois années précédentes. Le nombre de places dédiées à ce concours sera compris entre 10 et 15 % des places offertes aux concours externes.

Quelles sont les écoles concernées ?

L'Ecole nationale d’administration, l'Institut national des études territoriales, l'Ecole des hautes études de santé publique, l'Ecole nationale supérieure de la police et l'Ecole nationale de l’administration pénitentiaire.

 
IV. Le renforcement du tutorat

Le rôle des tuteurs, qui font figure de «rôles modèles» pour les jeunes, est essentiel auprès des élèves et des étudiants des Cordées du service public, comme de ceux des Prépas Talents du service public. Il doit être renforcé.
Les élèves des différentes écoles de service public devront ainsi assurer dès 2021 des actions de tutorat au bénéfice de ces jeunes.
Une nouvelle plateforme verra le jour en avril. Elle visera à mettre en relation les fonctionnaires et hauts-fonctionnaires volontaires avec des jeunes qui souhaitent des informations sur les concours et les métiers de la fonction publique.

Le calendrier des concours

Téléchargez le dossier de presse [PDF - 2001 Ko]

Téléchargez le cahier des charges [PDF - 164 Ko]

Partagez sur :